18/07/2007

Chants pour la gouge suivi de Des mots dit tout bas

Picture 002g 
   Gouges creuses, droites, coudées, méplates, gradines ou cambrées: voilà les principaux outils du sculpteur sur bois auxquels Ariane François-Demeester dédie la première partie de son recueil. Rares sont les artisants, les ouvriers ou les artistes qui ont chanté leurs outils, instruments tout à la fois alliés et aliénants.

  Le second volet de ce recueil nous éloigne des chocs du ,aillet et des gémissements de la matière. Ariane François-Demeester ouvre pour nous le livre des murmures.

  La traversée d'un désert, les rencontres imprévues, la lente progression vers un énigmatique archipel forment une sorte de parcours initiatique du langage et de la pensée qui permet à l'auteur d'enchainer ses poèmes au fil d'un récit inintérrompu hanté par un scribe, un passeur d'eau amateur de roses, un mage étoilé...
  On ne peut que se réjouir de cette édition qui rend hommage à une authentique poétesse doublée d'une sculptrice de grand talent, et l'on continue à rever aux gardiens du langage, qui jettent leurs outils et se retirent au désert.
Jean-Marie Leternier (extrait de la préface)

16:48 Écrit par Ariane Fran dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : poemes, sculptures |  Facebook |