17/09/2007

L'Hosecte et autres nouvelles

sculptures 002


Date de parution: 2001
   Portraits et lieux, objets familiers, situations qui s'épanouissent en une véritable durée, comme par un phénomène de contamination magique; ainsi se constitue clairement la collusion de la conscience et du souvenir; deux types de rêves: l'un lié au créateur maléfique et désiré, l'autre comme un symbole formel de plénitude, une volonté de perfection annonciatrice de la nuit, de l'attente, les signes sensibles de l'intuition et de l'imagination.

   C'est que la vision de l'écrivain est cet art du simultané succesif, en quelque sorte étranger à lui-même, en mesure de se libérer des tyrannies infernales qui l'occupent, tout en demeurant ouvertes un temps à la mémoire, encore perméable, avec l'apparition d'une ombre qui ne cesse d'envahir chacune de ces nouvelles. Elles incarnent de la sorte de grandes obsessions qui paraissent infinies, où vit le temps de maintenant tandis que se dessinent de fantastiques portraits.

12:33 Écrit par Ariane Fran dans Nouvelles fantastiques | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nouvelles fantastiques |  Facebook |

Commentaires

tu fais beaucoup de choses dis-donc! et j'aime beaucup tes sculptures, trés épurées. Je vais commander "Le métis" à la fnac. Nous avons pas mal de ponts communs puisque j'ai vécu la plus grande partie de ma vie en Afrique. Ma 1° destination devait être le Congo mais çà commençait à bouger beaucoup et la Sté qui emploie mon mari nous a envoyés au Cameroun, puis aprés un long séjour, au Tchad puis...
Je repasserai certainement te voir. Ce blog me plait!
bonne semaine!

Écrit par : mimi | 17/09/2007

Les commentaires sont fermés.